Parakou et l’évangile : un mariage pas encore consommé

Par Ablawa BOKO :

Parakou est une commune à près de 420 km de Cotonou. Située au nord du Bénin, elle est l’une des principales villes du pays. Elle est plus calme que Cotonou, mais bénéficie de plusieurs infrastructures qui la rendent très confortable. Plusieurs chantiers sont en cours dans toute la ville, ce qui rend la circulation un peu difficile par endroits.

La population autochtone majoritairement musulmane est très fermée à l’évangile. Le pasteur Léon HOUNGBEDJI, l’un des participants à la formation ASR qui a accepté de nous ramener à nos lieux d’hébergement quelques fois, nous a confié les difficultés qu’il rencontre dans la cohabitation avec les membres d’une mosquée située à quelques mètres de l’église où il officie. Selon le pasteur Edgar AGODO, les églises sont remplies en majorité de personnes venant du sud du pays. « Nous n’entretenons que la diaspora. On n’arrive pas encore à convaincre les autochtones », a-t-il ajouté.

Je me suis sentie interpellée par cette situation et je partage ce fardeau avec tous ceux qui peuvent prier pour que l’évangile puisse se répandre à Parakou et que de nombreuses âmes puissent être sauvées.

 

La place Bio Guera est au cœur de la ville de Parakou.
Cette place a été construite en la mémoire du héro national éponyme et porte sa statue.

Statut du Président Manga à l’entrée de la ville.

 

Publicités

Une réflexion sur “Parakou et l’évangile : un mariage pas encore consommé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s