Activités JFTAP : le bilan à Allada, Ouèssè et Covè

Par Ablawa BOKO :

Suite à la formation « Jeune Fille, Tu As du Prix » (JFTAP) de mars 2018, plusieurs animateurs ont entamé la restitution dans leur communauté. Retour sur les activités menées dans les communes d’Allada avec Eliane AGONDJA, de Ouèssè avec Basile ALLOHOU et de Covè avec Emmanuel DOSSOU-HOUEGBE.

eraser-3071539_1280


eraser-3071539_640

A Allada, environ 40 jeunes filles ont reçu la formation

 

Elles étaient une quarantaine âgées de 11 à 19 ans à être encadrées par l’animatrice Éliane AGONDJA dans la commune d’Allada (50 km environ de Cotonou). Elles ont suivi trois sessions sur les cinq que compose la formation. A la fin, elles ont compris leur valeur aux yeux de Dieu, l’attitude à adopter face aux paroles dévalorisantes et l’importance de se garder saine jusqu’au mariage. Ces jeunes filles ont beaucoup apprécié les thèmes abordés et se sont exprimées avec aisance. L’animatrice aussi a fini ces activités avec beaucoup de joie. Voici son témoignage :

Témoignage de l’animatrice :    

 « Je suis très très ravie d’avoir suivi cette formation. Entre autre, elle m’a amenée à :

  • La compréhension du monde des filles en partie,
  • La bonne maîtrise dans la méthodologie d’une animation avec les filles de tout âge,
  • La bonne acquisition du jeu de rôle lors des animations et d’autres stratégies sur le pardon,
  • Le savoir-faire dans la motivation de son interlocuteur,
  • La joie de faire des animations avec le groupe des filles.

Enfin, cette formation m’a amenée à changer ma manière d’analyser certains comportement des filles ».

Les appréciations de son accompagnatrice

« Les actions de « JEUNE FILLE TU AS DU PRIX » vont permettre, j’en suis convaincue, à grande échelle, à amener les jeunes filles béninoises à comprendre l’importance du respect de leur corps et de leur cœur ; et je l’espère à réduire le nombre de grossesses en milieu scolaire, qui demeure dans certains départements toujours très élevé ».

jftdp


eraser-3071539_640

A Covè, on compte 17 jeunes filles de l’église baptiste

 

Dans cette commune située à 200 km environ de Cotonou, l’animateur Emmanuel DOSSOU-HOUEGBE a encadré une vingtaine de filles avec JFTAP. Malgré les conditions peu favorables (certaines filles étaient analphabètes, le niveau scolaire était très bas chez d’autres, il n’y avait pas de matériels), il a dispensé les cinq sessions de la formation à ce groupe de filles de son église. Il s’en ait servi comme d’un outil précieux à en croire son témoignage :

Témoignage de l’animateur :

« A la maison, à l’école comme à l’église, j’éprouvais des difficultés pour encadrer les jeunes en général et les jeunes filles en particulier par défaut de thèmes, de stratégies, d’informations, au fur et à mesure de leur évolution physique, psychologique, sociale et spirituelle. Grâce à cette formation, je dispose de thèmes, de stratégies, d’informations, d’activités surtout ludiques qui me permettront de transmettre aux jeunes des messages très importants et de les orienter vers un choix responsable »


eraser-3071539_640

A Ouèssè, elles étaient 30 jeunes filles environ

 

Cette formation JFTAP a eu lieu à l’Église Évangélique  la Parole du Christ au Monde ( EEPCM ), paroisse de Laminou de Ouèssè (310 km environ de Cotonou). Elle s’est déroulée du 22 Avril au 27 Mai 2018 sous la conduite de Basile ALLOHOU, responsable des jeunes et animateur JFTAP. Il a dispensé toutes les cinq sessions et a prévu une sixième session pour une révision générale. Basile était accompagné d’une monitrice de l’église, Agathe GOUVIDE, qui rapporte ce qui suis : « La formation m’a impacté par le fait que Dieu dit que je suis précieuse et qu’il m’accorde une grande valeur. J’ai déduit donc que je ne suis pas n’importe qui ». Voici ce qu’en dit l’animateur lui-même :

Témoignage de l’animateur :

hands-2832239_1280« Ma plus grande découverte au cours de cette formation c’est la manière dont Dieu nous transforme à travers l’exemple du potier et de l’argile. Le potier agit avec patience, joie, douceur, intérêt, passion, confiance et fierté pour son bien qu’il valorise. C’est ainsi que Dieu agit envers moi. Donc tous ce qui m’arrive est pour mon bien ».    

jftdp1


eraser-3071539_640

Ailleurs, les séances continuent avec d’autres animateurs

 

A Cotonou, il y a diverses activités JFTAP dans divers autres lieux avec d’autres animateurs JFTAP. On peut citer Marguerite KOHOUHO qui encadre une quinzaine de filles à Kindonou (un quartier de Cotonou. Elle est à sa quatrième session. Elle prévoit aussi commencer avec un autre groupe de jeunes filles à Abomey-Calavi (une ville périphérique de Cotonou) à partir du 22 juillet. Dans cette même ville (Abomey-Calavi), on retrouve une autre animatrice JFTAP Jeanne FACAMBI avec deux différents groupes de jeunes filles de deux différentes églises.

Plusieurs autres formations avec les jeunes filles sont en préparation. Merci de prier avec nous pour leur concrétisation pour le bien-être de ces filles et à la Gloire de Dieu !                      

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Activités JFTAP : le bilan à Allada, Ouèssè et Covè

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s